The Small Issue

Dans la Small family je voudrais : Colombine des Petits Collectionneurs

Céline 7 février 2015 Small families
Portrait de famille les Petits collectionneurs

Maman d’un petit garçon et enceinte de son deuxième enfant, la jolie Colombine est une chef d’entreprise occupée – elle a créé Les petits Collectionneurs, la première galerie d’art contemporain pour enfants -, mais toujours disponible pour les siens.

Pour commencer, pourrais-tu nous présenter ta famille ?
Un mari du type « big teddy bear » qui me soutient dans tout ce que j’entreprend, un adorable fils de deux ans, qui est à l’origine de ma société et un joli poupon attendu pour cet été i

Tu as créé ta propre (et la première !) maison d’édition d’œuvres contemporaines pour enfants… Un sacré challenge. Peux-tu nous raconter la genèse de ce projet ?
L’environnement dans lequel je suis née a toujours accordé une grande importance à l’art sous toutes ses formes, aux objets décoratifs, aux atmosphères et plus particulièrement aux tableaux et dessins. À la naissance de mon fils, je n’ai pas trouvé sur le marché d’œuvres qui soient à la fois de bon ton, de belle facture, au goût du jour et avec une pincée d’humour.
Étant petite fille et fille d’imprimeurs et d’éditeurs d’art, mettre en place un processus de production d’œuvres qualitatives ne m’a pas freinée car l’atelier de lithographie qui édite les œuvres des Petits Collectionneurs est familial. Notre système de production répond donc aux mêmes exigences que celles du marché d’art actuel.

Quelle influence a ton fils sur ton travail ?
Il en est le moteur car il me confirme au quotidien, au travers de sa grande curiosité pour les tableaux des Petits Collectionneurs accrochés partout chez nous, que les images jouent un rôle très important dans l’imaginaire des enfants. Cette première collection très « animalière » lui est dédiée car, comme la majorité des enfants de son âge, il est passionné d’animaux !

 Comment se déroule une journée chez toi ?
Je passe mes journées dans mon appartement parisien qui fait également office d’atelier et de show-room dans le 9ème arrondissement. De 17h30 à 20h30, c’est mon fils qui est le centre de toutes mes attentions. Ensuite, j’alterne vie privée ou remise au travail selon les périodes. 

Comment parviens-tu à concilier ta vie professionnelle et ton rôle de mère ?
En m’organisant de façon à être 100% présente avec ma famille quand je suis avec elle et vice versa pour le travail. Et en traitant toutes les taches ménagères et corvées pendant la semaine pour profiter pleinement de nos week-ends.

Peux-tu nous révéler quels seront tes prochains challenge pro ?
Inscrire Les Petits Collectionneurs dans le paysage des marques qui s’attèlent à fabriquer des « objets » de haute qualité, fabriqués en France, de façon artisanale, qui se transmettent et ne s’altèrent pas dans le temps.

Et sinon, pour parler un peu mode et déco…

Comment définirais-tu le style de ton intérieur ?
Nous vivons depuis peu dans un ancien atelier de confection, aux grands volumes esprit loft New-Yorkais, où se sont succédés J-C de Castelbajac et Daniel Hechter. La partie salon a été réquisitionnée pour mon atelier-show-room.

Quels sont tes spots favoris pour dénicher des bonnes affaires en matière de déco ?
Les galeries, brocantes, et les vides greniers dans lesquels on trouve des objets qui ont vécu et qui, par conséquent ont une âme!

Comment as-tu imaginé la chambre de ton fils ?
Comme une grande jungle, vivante, douce et poétique… Au dessus de son lit, son tableau préféré sous forme de diptyque représentant des oiseaux, qui lui permet de se raconter des histoires et de s’endormir en gazouillant des « cui-cuis ». Ce tableau ayant été réalisé en partenariat avec Little Cabari, une marque de mobilier haut de gamme que j’affectionne tout particulièrement, nous avons décliné toute la chambre dans le même univers animalier : papier peint sur-mesure, parures de lit…

Quels y sont tes objets préférés ?
Une lithographie d’un artiste contemporain représentant l’envol d’un oiseau, Emigratte qui m’évoque entre autres multitudes de choses l’envol, jour après jour, de mon propre fils et l’infini des possibilités qui s’ouvrent devant lui.

Comment définirais-tu son style vestimentaire ?
C’est très tardivement que j’ai réussi à troquer le look layette-colerette-dentelle pour un style gentlemen farmer qui lui va à ravir et qui est surtout très pratique car nous passons beaucoup de temps à la campagne.

Tu es plutôt shopping en boutique ou online ?
Plutôt boutique. J’aime arpenter Paris dans tous les sens : fureter, toucher, sentir…

Quelles sont tes marques et eshops/boutiques favoris ?
En règle générale, je favorise les boutiques qui prennent des risques en proposant des objets insolites, ou en série limitée, ou réalisés par des créateurs.

Quelles pièces fétiches de son dressing as-tu conservées ?
J’ai tout gardé précieusement pour mes prochains enfants, surtout la layette tricotée par nos grands-mères qui a traversé plusieurs générations.

Enfin, quels seront tes prochains achats mode et déco ?
Une bibliothèque et un bureau pour mon fils. Pour le reste, nous allons nous concentrer sur la décoration du loft en chinant des meubles anciens provenant d’ateliers et des objets de curiosités pour rendre le lieu plus vivant.

Show-room Les Petits Collectionneurs

Le salon/show-room de Colombine

 

Les petits collectionneurs

Le salon/show-room de Colombine

 

Show room les petits collectionneurs

Le salon/show-room de Colombine

Intérieur les Petits Collectionneurs chambre 1

La chambre du fils de Colombine

 

Intérieur les Petits Collectionneurs chambre 2

La chambre du fils de Colombine

Leave A Response