The Small Issue

Small books : le best-of de printemps

Céline 4 avril 2018 Small books

Difficile à croire et pourtant, c’est déjà le printemps… La bonne nouvelle, c’est que même si la météo n’est pas – encore ! – au rendez-vous, la moisson est déjà fructueuse en matière de littérature enfantine. Galerie de portraits pour féministes en herbe, enquête policière pour apprentis matheux, réédition de grands classiques ou encore romans d’amour et d’amitié, il y en a pour tous les goûts.

Attention, craquage garanti !

Indispensable à toute la bibliothèque enfantine qui se respecte, pour les petites filles mais aussi – j’ai entendu surtout ? – pour les petits garçons, ce magnifique ouvrage est notre coup de coeur toutes catégories confondues. D’ailleurs, on se demande même pourquoi on n’y pas pensé avant : une galerie de portraits de femmes savantes, sportives, artistes ou passionarias, de toutes les époques et de toutes les nations, avec pour point commun la force de leurs convictions et leur faculté à changer le monde. Mention spéciale pour les illustrations dont la diversité met en exergue le propos fondateur.

Histoires du soir pour filles rebelles,17,8 x 24,1 cm, 224 pages, 19,90 €, Arenes.

Mais qui a donc bien pu s’en prendre au pauvre Jojo, assassiné durant la nuit ? Pour ses amis souris, cela ne fait aucun doute : le coupable, c’est forcément le chat ! Heureusement, Mike la souris détective est dans la place, prête à élucider l’affaire en se basant uniquement sur des preuves tangibles. Imaginé par Davide Cali, auteur de notre saga préférée chez Hélium dont on reconnait l’écriture simple mais efficace et mesurée, ce joli roman illustré par Magali Clavelet se joue des préjugés et initie en douceur les kids aux codes du roman policier.

C’est le chat !, 21,7 x 26,9 cm, 32 pages, 14 €, Gallimard Jeunesse.

Spéciale dédicace aux inconditionnels des chevaux, fanas d’équitation et autres fanatiques des équidés – enfin surtout à leurs parents – avec ce très très bel ouvrage aussi qualitatif sur le fond que sur la forme. Au programme, de quoi étancher la soif de connaissance des apprentis cavaliers à partir de 6 ans: des peintures pariétales au cinéma en passant par la littérature, des chevaux sauvages aux chevaux les plus célèbres de l’Histoire. Les plus jeunes se contenteront dans un premier temps d’admirer les sublimes illustrations aux coloris vibrants et chaleureux de Jarom Vogel.

Chevaux – sauvages ou dressés, 25 x 31cm, 48 pages, 14,90 €, De la Martinière Jeunesse.

C’est un grand classique de la littérature jeunesse britannique – et un personnage à succès incarné par Eddie Murphy sur grand écran- qu’Helium nous propose ici de (re)découvrir à travers le coup de crayon délicieusement rétro du graphiste américain Seymour Chwast. L’occasion de revivre en famille sous forme de bande dessinée les aventures trépidantes ce médecin haut en couleurs, capable de communiquer avec les animaux. Un univers empli de bienveillance et d’amour qui ne manquera pas de séduire les jeunes amoureux des animaux. Dès 5 ans.

Docteur Doolittle, 22,7 x 30,5 cm, 40 pages, 16 €, Hélium.

À laisser absolument et sans modération entre les petites mains curieuses, dès les premières années de maternelle, ce petit livre d’initiation à la biologie aborde le thème du corps humain avec un esprit ludique et décomplexé. Sa botte secrète pour convaincre les plus récalcitrants ? Ses trois loupes magiques et colorées permettant de dévoiler, ou non, les mystères qui se cachent sous notre peau. Le tout illustré avec beaucoup de délicatesse et de poésie par Aina Bestard. En prime, un poster magique pour que l’aventure ne s’arrête jamais !

Le corps enchanté, 26,3 x 28 cm, 32 pages, 16 €, seuil jeunesse.

Entrez dans un monde de poésie et de bienveillance avec Petra, l’héroïne qui donne tout son sens à l’expression « force tranquille » tout en démentant celle évoquant un « coeur de pierre ». Une fable empreinte de tendresseimaginée par Marianna Coppo sur le thème des apparences et de faux semblants, pour démontrer aux tous-petits – et pourquoi pas aux grands – qu’à force de conviction, on peut soulever des montagnes, ou tout du moins devenir qui l’on souhaite grâce au pouvoir de l’imagination. Coup de coeur pour les dessins d’une tendresse inouïe. À lire et relire sans modération.

Petra, 19x 27 cm, 48 pages, 12,50 €, seuil jeunesse.

Votre truc à vous c’est plutôt les enfants tirés à 4 épingles, les chambres parfaitement rangées et les relations triées sur le volet ? Alors, passez plutôt votre chemin, parce qu’avec Mamie Z, ça déménage ! Demandez plutôt à Albert qui pensait passer, comme tous les ans, un anniversaire les autres – comprenez, ennuyeux à mourir -. Mais c’était sans compter sur la visite inattendue d’une parente oubliée qui va révolutionner ce jour habituellement ordinaire et mettre des couleurs dans la vie jusqu’ici plutôt morose du petit garçon. Irrésistible !

Mon extraordinaire Mamie Z, 26,5 x 29 cm, 32 pages, 14,90 €, seuil jeunesse.

Testé et approuvé par Achille et César, 7 ans – qui ont même abandonné une partie de toupies pour se prêter au jeu, c’est dire ! -, Ma grande enquête pour jouer à compter est un outil ludique et très bien pensé pour initier les enfants à partir du CP à des notions élémentaires tels que la chaîne des nombres, les comparaisons, les additions et soustractions et les problèmes. Le topo : une enquête intergalactique pour retrouver une astronaute disparue, qui ne pourra être résolue qu’en élucidant une série d’énigmes mathématiques. On adore !

Ma grande enquête pour jouer à compter, 21 x 24,5 cm, 40 pages, 12,90 €,De la Martinière Jeunesse.

Rien qu’au titre, on entend déjà vos enfants pouffer sous la couette et se tordre de rire ! Et c’est bien là l’objet de cet ouvrage à prendre au second degré : dédramatiser le rituel du coucher et surtout la peur de l’endormissement en partant d’un principe bien connu des adultes les plus mal à l’aise en public : imaginer son interlocuteur en sous-vêtements ! Saupoudrez le tout d’une bonne dose de complicité fraternelle et vous obtiendrez la recette du succès de ce livre écrit par Claudine Aubrun et illustré par la talentueuse Magali Le Huche. On ne vous en dit pas plus !

Le slip du cauchemar, 21 x 23 cm, 40 pages, 12,50 €, seuil jeunesse.

Grand classique de la littérature enfantine, Le lion heureux est réédité cette saison chez Gallimard Jeunesse en grand format cartonné. Une histoire un tantinet désuète, dont la morale fera peut être se hérisser le poil des défenseurs de la cause animale, mais qui, si l’on souhaite comme le héros de cette fable ne voir que le meilleurs dans l’amitié, ne traite au fond que de valeurs fondamentales telles que l’amitié et le courage. L’occasion, en outre, d’aborder avec les enfants le sujet de la captivité des animaux sauvages. Peace.

Le lion heureux, 25,5 x 31 cm, 96 pages, 14,90 €, Gallimard Jeunesse.

Ah le sommeil des tous petits… C’est ce qu’on appelle le nerfs de la guerre à la rédac’. Et si nos kids on dépassé l’âge des nuits difficiles – vous les entendez nos soupirs de soulagement ? – on a eu notre lot de soirées pourries l’une comme l’autre, et puis on a toujours sous la main une copine avec un nouveau né sous la main pour nous rappeler avec émotion ces merveilleux souvenirs. Ceci dit, certains ouvrages nous feraient presque regretter ces moments d’abnégation maternelle. Démonstration en images avec le dernier né de Gilles Diederichs, relaxologue et sophrologue, illustré par Audrey Calleja, qui livre ses conseils et astuces pour faire du rituel du coucher « un moment de partage et de sérénité ». Tout un programme !

Je m’endors comme un ourson, 17 x 17 cm, 22 pages, 10,90 €, De la Martinière Jeunesse.

Tout commence dès la couverture du libre par le biais d’un avion en papier.  » Rendez-vous au parc, samedi à 15 heures.«  S’en suit une jolie histoire d’amitié, simple et sincère, à l’image de cet amour indéfectible et sans arrière-pensée que se portent les enfants. C’est doux, c’est coloré et c’est servi par un coup délicat de la toulousaine Sophie Vissière, dont nous avions déjà beaucoup aimé l’ouvrage intitulé Le potager d’Alena, toujours chez Hélium.

Pour Andrée, 18 x 23 cm, 48 pages, 14,90 €, Hélium.

Absolument parfait pour partager un moment de tendresse avec les plus jeunes membres de sa tribu, ce livre coloré et pétillant décline sous la forme de différentes scenettes un message simple et pourtant essentiel : on peut manquer de beaucoup de choses dans sa petite vie – de gourmandise, d’envie, de patience, de temps ou même de slips propres – mais jamais d’amour. Le genre d’ouvrage qui fait chavirer notre petit coeur sensible de mamans cools ou poules. On vous embrasse pour la peine !

Une pluie d’amour, 24 x 27,8 cm, 32 pages, 13,50 €, De la Martinière Jeunesse.

 » C’est dans combien de dodos mon anniversaire ? « . Cela vous rappelle des souvenirs ? Alors, pour faire patienter les petits impatients avant le Jour J, Little Urban, avec la complicité de Julie Fogliano et Christian Robinson publie cet ouvrage délicieusement régressif et graphique d’utilité – ou presque – publique ! Mention spéciale pour le choix d’une petite héroïne facétieuse à la peau caramel et à la coupe afro.

Pour mon anniversaire, 32 pages, 14,50 €, Little urban

Last but not least, ce livre de cuisine écrit par Audrey Zucchi, fondatrice du site et des kits pédagogiques No Milk Today, conjugue apprentissages Montessori et recettes de cuisine pour réunir toute la famille autour de bons petits plats sains et faits maison. Au menu : 70 ateliers Montessori illustrés pas-à-pas en lien avec 60 recettes gourmandes pour développer la dextérité, l’autonomie et les appétences de l’enfant. Ludique et gourmand, que demander plus ? Allez zou, à vos fourneaux !

Grands apprentissages pour petites mains, 18,5 x 24 cm, 240 pages, 16,90 €, Marabout.

Vous aimerez aussi...

1 Comment

Leave A Response