The Small Issue

Quels aliments pour les aider à bien dormir ?

Lise 7 décembre 2018 Food

L’avent, période de l’année pendant laquelle nos petits mogwais mutent en gremlins, débordés par l’excitation et l’effervescence à l’idée du très proche passage du Père-Noël.
On ne sait pas pour vous, mais à la rédac c’est tous les ans le même constat : nos kids sont tellement agités et fébriles qu’il leur est difficile de tomber dans les bras de Morphée. Résultat : les tirer du lit pour aller à l’école est une épreuve quotidienne qui nous épuise pour la journée !

Alors comment les aider à se réconcilier avec le marchand de sable ?

De nombreuses études ont montré que ce que l’on met dans leurs assiettes le soir a une influence directe sur la qualité de leur sommeil et sur la rapidité de l’endormissement. Mode d’emploi d’un menu soporifique …

On mise sur …

Les féculents à index glycémique bas 

Pomme de terre, patate douce, quinoa, légumineuses (lentilles, pois chiches, fèves …), maïs, riz complet ou encore pâtes al dente.
Ils élèvent doucement, modérément et durablement la glycémie sanguine, sans provoquer de pics de glycémie néfaste à l’endormissement. Vos enfants seront calés et repus jusqu’au lendemain. Par ailleurs, ces aliments favorisent la production de sérotonine, hormone du bien-être et du sommeil.

Les aliments riches en tryptophane (produits laitiers, graines)

Car cette précieuse sérotonine est synthétisée par l’organisme grâce au tryptophane, un acide aminé que l’on trouve en grande quantité dans le lactosérum (protéine du petit-lait) et dans les graines de courge, de sésame et de tournesol.
Ça tombe bien, les enfants raffolent généralement de ces petites graines au goût de noisette qui croquent sous la dent! 
Vous pouvez ainsi les glisser dans des recettes qu’ils apprécient : crumbles salés de patate douce aux graines de courges, tartes salées, crudités, soupes, ou dans un granola maison.
Les produits laitiers sont les grands alliés d’un bon sommeil, à l’instar du fameux verre de lait chaud additionné d’une cuillère de miel, remède de grand-mère qui a fait ses preuves.

Les aliments riches en oméga 3

Qui auraient une action favorable sur le sommeil et l’endormissement grâce à leur effet sur les prostaglandines. On met donc au menu du soir des aliments qui en sont riches, à savoir des poissons gras (saumon, sardines, maquereau …) et des huiles riches en oméga 3 (colza, noix, lin …)

On évite en revanche … 

La viande rouge

Ainsi que tout excès de protéines d’une manière générale : dures et longues à digérer, elles risquent de perturber le sommeil de vos enfants.

Le sucre et les sucreries 

Excitation garantie ! On bannie donc du dîner les sodas, les boissons sucrées, les bonbons et les gâteaux, ennemis numéro 2 d’un sommeil calme.

Les aliments trop gras 

Fritures, sauces riches, junkfood, charcuteries … les graisses saturées demandent beaucoup d’effort à l’organisme pour être digérés, et ils peuvent provoquer des suées nocturnes.

Autres règles de bon sens 

Pas de grignotage après la fin du repas au risque de prolonger le cycle de digestion ! Il doit idéalement se passer 1h30 à 2 heures entre la fin du repas et le coucher.

On veillera également à ce que nos enfants ne vident pas leur gourde d’eau avant d’aller au lit, rien de pire qu’une vessie pleine pour perturber l’endormissement.

Enfin, on bannit tout écran après le dîner, connus pour leur effet excitant, et on fait la part belle aux livres et aux histoires douces à compter juste avant l’extinction des feux …

Vous aimerez aussi...

1 Comment

Leave A Response