The Small Issue

Les remèdes green pour toute la famille à l’approche de l’hiver

Lise 16 octobre 2019 DIY, Small crushs

L’automne a officiellement pris ses quartiers il y a trois semaines déjà. Il est désormais temps de troquer les tongs, petites robes légères et mini-shorts contre les bottines, collants en laine et sweats douillets. Mais si automne/hiver rime avec nouvelle garde-robe (on aime), ils sonnent aussi le retour des grippes, angines et autres rhinopharyngites (on aime moins !). 

Cette année, on a décidé de laisser tant que possible l’allopathie au placard et de réhabiliter les remèdes naturels, aussi bien pour nos têtes blondes que pour nous même. Exit donc le paracétamol et l’aspirine à tout va et vive les plantes, huiles essentielles et autres super-aliments !

Petit listing de nos essentiels green pour un hiver au top :

Aloe Vera

Cette plante grasse aux faux airs de cactus et au larges feuilles dentelées n’est pas seulement utile pour décorer notre intérieur ! L’Aloe Vera est utilisé depuis la nuit des temps pour ses vertus santé et beauté, et à l’antiquité déjà, le célèbre médecin Dioscoride en vantait déjà les mérites. Son secret ? Des propriétés émollientes et hydratantes couplées à un effet analgésique léger.

A la froide saison, on l’utilise en externe en cas d’engelures sur les mains ou les pieds, pour réhydrater en profondeur les peaux asséchées par le froid ou encore en cas d’eczéma, qui se réveille souvent l’hiver.  

Les mamans pourront s’en servir de crème hydratante, avec en prime un effet anti-âge que lui confèrent ses vertus antioxydantes.

Argile verte 

Qu’on le veuille ou non, dès les premiers frimas, la gastro-entérite s’invite dans nos foyers, et n’en repart généralement qu’une fois avoir fait le tour de toute la famille ! Notre arme secrète ? La cure d’argile verte. A la fois détoxifiante, antibactérienne, absorbante et anti-inflammatoire, l’argile fait partie des remèdes naturels très efficaces en cas de nausées, diarrhées et vomissements. On la consomme en boisson, une cuillère à soupe de poudre diluée dans un verre d’eau, maximum trois fois par jour. Dans le tube digestif, elle absorbe microbes et gaz pour les évacuer dans les selles.  

L’argile verte à bien d’autres cordes à son arc : adoucissante, apaisante et cicatrisante, elle purifie, désinfecte et soulage les plaies, abcès et douleurs articulaires et fait définitivement partie des incontournables de la trousse à pharmacie familiale.

Huile vierge de noix de coco

Alerte produit miracle en vue ! A ne pas confondre avec l’huile de Coprah, fabriquée à partir de chair de noix de coco séchée puis raffinée, l’huile de coco est obtenue par pression mécanique à froid de chair fraîche de noix de coco. Extrêmement polyvalente, elle est aussi utile dans l’assiette qu’en externe sur la peau ou les cheveux. Émolliente, cicatrisante, nourrissante et réparatrice, elle peut être utilisée pour soulager les lèvres gercées de nos bambins, en crème de change pour les fesses irritées de petit dernier ou encore sur son cuir chevelu, pour assouplir et soulager ses croûtes de lait. L’huile de coco est aussi géniale pour soulager et cicatriser les crevasses aux seins des mamans qui allaitent.

Utile aussi pour soigner l’eczéma ou le psoriasis ou tout simplement en soin corporelle pour les peaux de croco, fréquentes en hiver.

Les huiles essentielles

Essentielles, c’est peu de le dire ! Ces petites huiles sont même indispensables pour remédier aux petits maux du quotidien. Mais soyons prudents, toutes ne sont pas conseillées avant l’âge de 6 ans. Petit tour d’horizon des huiles essentielles adaptées aux plus petits, (toujours en veillant à respecter les précautions d’utilisation) :

  • L’huile essentielle de lavande : connue pour apaiser le stress, fréquent quand les journées raccourcissent mais que notre charge de travail reste la même !  L’huile de lavande est également réparatrice (bobos, érythèmes fessiers …) et doit être alors mélangée à une huile végétale neutre.
  • L’huile essentielle de ravintsara, aux propriétés expectorante et antitussive.
  • L’huile essentielle d’eucalyptus, parfaite en cas de rhinite, rhino ou toux grasse.
  • L’huile essentielle de tea-tree, antivirale, antifongique et antiparasitaire. Utilisée en cas d’otite, appliquée derrière l’oreille et non dans le conduit auditif.
  • L’huile essentielle de thym, recommandée en cas d’infection de la sphère ORL
  • L’huile essentielle de marjolaine, aux propriétés relaxantes et sédatives, en cas d’insomnie ou de petites anxiétés.

Jus de citron

Très riche en antioxydants, le citron n’a pas son pareil pour booster nos défenses immunitaires en bernes à l’approche de l’hiver. Ce petit agrume powerfull est également un anti-inflammatoire et antibactérien naturel, parfait pour combattre les virus saisonniers tels que la grippe, le rhume ou les angines. Enfin, sa grande teneur en vitamine C le rend précieux pour lutter contre la fatigue. Un peu acide pour les enfants, il peut être mélangé à un jus d’orange pour une potion magique en cas de coup de mou.

Le miel

Antiseptique et antibactérien, le miel est idéal pour soulager les maux de gorges et apaiser les quintes de toux. En application locale sur une petite plaie ou brûlure, il est cicatrisant et apaisant. La bonne nouvelle pour les parents fêtards : le miel dilué dans de l’eau citronnée est l’ultime remède anti-gueule de bois. Indispensable pour les dimanches matin difficiles !

Le thym

Il est magique pour déboucher les nez pris, fléau des enfants comme des parents. On le fait infuser dans de l’eau bouillante, que l’on utilise en inhalation pour dégager les voies respiratoires. La tisane de thym peut également être bue, elle est alors efficace pour faire baisser la fièvre. Une fois refroidie, on peut aussi s’en servir en gargarisme contre le mal de gorge.   

Et vous, c’est quoi vos remèdes de grand-mère favoris ?

Leave A Response