The Small Issue

Dans la small family je voudrais : Vanessa de Little Monsieur

Céline 5 juin 2015 Small families

Pour ce Small Family ultra-ensoleillé, direction l’Australie et plus précisément Sidney, où nous avons rendez-vous avec Vanessa, co-fondatrice du « premier concept-store mode online pour petits garçons branchés », LittleMonsieur. Un univers pointu et inspirant, avec des marques telles que HebeCaroline Bosmans ou encore Risk Made in Warsaw. Mais LittleMonsieur, c’est avant-tout une belle histoire de famille…

** EDIT : avec le code LITTLEISSUE vous bénéficiez d’une réduction de 15% sur le site
jusqu’au 23 juin minuit !!! **

Pour commencer, pourrais-tu nous présenter ta famille ?
Un mari, Gregory 36 ans, comme moi, et un fils de 2 ans. Sans oublier mes parents et ma sœur, Johanna, parce que Johanna s’est beaucoup occupée de notre fils depuis sa naissance, que LittleMonsieur, c’est notre histoire à toutes les deux, et que nos parents, comme ils ont toujours été là pour nous et continuent de l’être en nous donnant un coup de main côté logistique et administratif… On est en plein Family Business chez nous !

Tu as lancé avec ta soeur Johanna un eshop mode exclusivement consacré aux petits garçons… Peux-tu nous raconter comment ce projet s’est lancé ?
La création de LittleMonsieur est étroitement liée à la naissance de mon fils. Enceinte, la première fois où je suis entrée dans le rayon garçon d’un magasin de prêt-a-porter, j’ai failli regretter que ce soit un garçon ! L’offre était si limitée ! Dans mon idéal d’un monde plus ouvert, je voudrais que mon fils puisse appréhender l’autre, comme un être humain, sans étiquette. Mais comment rendre le monde plus ouvert si, dès la naissance, on est conditionné de façon « binaire » par des choses que l’on croit anodines et qui pourtant nous façonnent jour après jour ? Comme les vêtements que l’on porte. Alors je me suis dit : « Et si j’essayais de contribuer à construire ce monde idéal ? » Comme je ne suis pas une créative capable de dessiner mon vestiaire idéal pour petit garçon, j’ai décidé de partager ma vision à travers d’un eshop capable de proposer de nouveaux horizons mode.
Ce projet est resté dans ma tête plusieurs mois. Et un jour, soudainement,  je me retrouve à le proposer à ma sœur J’avais besoin d’un nouveau souffle entrepreneurial et Johanna, de son côté, était à un moment de sa vie où ce projet de ce type tombait à pic ! Elle a travaillé dans la Haute-couture, on est très fusionnelles et nous partageons cette vision idéale du monde. Cela n’a donc pas été compliqué de l’inviter à me rejoindre dans l’aventure LittleMonsieur. En revanche, ça a peut-être été plus compliqué pour elle de me dire oui, parce que bosser avec sa sœur aînée, et avec moi en particulier, ça n’est pas forcement facile !

Quelle influence a ton fils sur ton travail ?
Une très grande influence !  D’abord, parce que c’est par lui que tout a commencé. Ensuite, parce que c’est notre meilleur ambassadeur : c’est un petit garçon très charismatique qui ne manque pas d’attirer l’attention sur lui. À Sydney, notre jeune fille au pair doit souvent répondre à la question : « Où avez-vous trouvé ses vêtements ? » Une publicité ambulante et gratuite ! Enfin, mon fils nous permet de rester à l’écoute de notre marché : on est en prise directe avec les papas et les mamans, leurs réactions, leur vision du monde, la façon dont ils habillent leurs garçons. Au travers de notre fils, on fait toutes les études de marché que l’on veut !

Comment se déroule une journée chez toi ?
Enfermée dans mon bureau chez moi de 9 à 10 heures par jour et ensuite téléphone à portée de main, toujours chargé, Skype/Viber toujours on, et ordinateur toujours en veille prêt à être ouvert ! En tant qu’entrepreneur d’une micro-structure, c’est très compliqué de déconnecter au sens propre comme figuré. D’autant que je travaille de chez moi… En plus, avec Johanna, on a 8 à 10 heures de décalage horaire entre entre Bordeaux et Sydney, donc les moments où l’on peut se parler sont en-dehors des journées « officielles ». Autant dire que les repas en famille ont pris quelques coups…
Ca peut paraître terrible à certains comme rythme, mais en fait, bizarrement, de mon côté, je suis très libre grâce au décalage horaire avec la France. Par exemple, je peux me permettre d’accompagner  mon fils à la plage le matin si l’envie me prend ! Autre avantage du décalage horaire : LittleMonsieur tourne 24h/24h ! C’est un tour de passe-passe qui, dans les faits, permet de décupler les forces et de compenser un petit peu le manque de ressources humaines ! C’est incroyable ce concept de travailler avec 8 à 10h de décalage horaire en binôme, et pourtant, ça marche bien pour nous !

Comment parviens-tu à concilier ta vie professionnelle et ton rôle de mère ?
Avec un peu d’organisation et d’aide : Johanna en duo sur LittleMonsieur et notre jeune fille au pair qui nous fait gagner pas mal de temps en s’occupant de certaines taches liées à notre fils. Je constate malheureusement qu’en semaine, on n’est pas assez présent pour lui. On travaille énormément et, le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on n’a pas une vie de famille conventionnelle avec mon Viber qui sonne régulièrement au cours des repas. Du coup, les week-ends, chez nous, c’est famille, famille et famille. On ne quitte pas notre fils et les activités sont majoritairement liées à lui et quoi que l’on fasse, c’est jamais sans notre fils ! On attend qu’ils soit un tout petit peu plus grand pour pouvoir reprendre nos parties de tennis le dimanche et le faire participer ! C’est notre petit « sacrifice » 😉

Peux-tu nous révéler quels seront tes prochains challenge pro ?
Mettre en place des ventes éphémères pour faire découvrir à nos clientes de petits créateurs en exclusivité sur LittleMonsieur… Et par là même, revenir à notre première idée concernant notre business model. On espère réussir à mettre ça en place pour la rentrée 2015. Gros challenge donc !

Et sinon, pour parler un peu mode et déco…
Comment définirais-tu le style de ton intérieur ?
Plutôt scandinave, mais cela dépend de notre lieu de vie… Avant Sydney, notre appartement parisien était de style bourgeois, avec de jolies moulures, une cheminée prussienne, un plancher et des murs gris souris (un magnifique choix de nos propriétaires !). Nos meubles étaient également gris, avec des peaux de bêtes, du blanc, du bois : on sentait immédiatement l’influence scandinave ! À Sydney, un pays avec une histoire plus récente, l’architecture est différente. Notre appartement est très contemporain avec des choix très affirmés et impactants : le style scandinave s’exprime alors – à mon sens – moins clairement, sauf apparemment pour les Australiens !
C’est toute la problématique de déménager très souvent et d’être locataire… Il faut réussir à transposer ses meubles dans une nouvelle architecture et un nouvel espace. Et surtout, quand on loue, on est limité du côté des murs et des plafonds. Chez nous par exemple, ils sont généralement nus, pourtant on adorerait y mettre de belles photos overzise et nos superbes plafonniers danois qui restent trop souvent dans des cartons, à notre grand désarroi.

Quels sont tes spots favoris pour dénicher des bonnes affaires en matière de déco ?
Je suis très shopping sur internet pour l’offre tellement plus large, le sourcing mondial et la flexibilité en matière de timing pour shopper. Pour la petite déco (et pour beaucoup d’autres choses d’ailleurs), je suis fan d’Etsy. C’est incroyable les petits créateurs de talent que l’on peut y trouver ! On ramène aussi souvent des objets de nos expatriations ou voyages : une peau de vache mordorée de nos « quartiers d’hiver » l’an dernier en Californie, des peaux de Suède et de Danemark (on a vécu a Copenhague), des objets tribaux de voyages en Thailande, en Papouasie, aux Iles Salomon.
Pour le mobilier, on n’a pas vraiment de spots clés. On achète au gré de nos besoins et nosenvies en fouinant jusqu’à trouver ce qui nous plaît vraiment. Ceci étant, je suis fan de design et d’architecture et j’adorerais pouvoir meubler notre intérieur avec des pièces de designers si elles n’etaient pas si hors de prix !

Comment as-tu imaginé la chambre de ton fils ?
À vrai dire, elle est toujours en cours d’imagination parce notre déménagement à Sydney coïncide avec le passage  de bébé à tout petit garçon de mon fils et que le style de sa chambre dans notre appartement parisien ne fonctionne plus du tout ici ! Sa première chambre était grise (bien sûr!), toute petite, et se composait d’un lit à barreaux, d’une commode, d’un siège à bascule RAR de Charles Eames, de son mouton à bascule Danish Crafts et d’un arbre en medium. Ici, à Sydney, le moodboard de sa chambre – toujours en chantier – est composé de noir et gris charcoal, de menthe, peut-être d’un peu de doré, toujours de son mouton et de son arbre en medium, et d’une envie de l’ouvrir à l’art avec des illustrations et des photos accrochées aux murs et sur son placard.

Quels y sont tes objets préférés ?
Sans aucune hésitation : son mouton Danish Crafts, sa draisienne Janod vert amande et une micro-lampe à poser dénichée sur Etsy à sa naissance : un dinosaure orange fluo enfermé dans un petit bocal !

Comment définirais-tu son style vestimentaire ?
Contemporain. Et de plus en plus grâce à LittleMonsieur puisque mon fils est notre meilleur ambassadeur  ! Dans son vestiaire, on trouve : des tshirts asymétriques, du corail néon ou pastel, des pantalons « pingouins » (là, il vous faut aller voir notre site pour comprendre !), de l’imprimé marbre, des shorties en molleton très 70’s, mais aussi beaucoup de rayures et du gris. Les tenues « à la papa » ou sport n’ont pas droit de cité chez nous,sauf pour le sport bien entendu !

Tu es plutôt shopping en boutique ou online ?
Définitivement plus online que boutique : plus de choix, des pièces moins vues, un sourcing mondial et une flexibilité sur les horaires de shopping. Mais j’avoue que j’aime bien aussi flâner dans les magasin de temps à autres…

Quelles sont tes marques et eshops/boutiques favoris ? 

Pour moi, Asos depuis de nombreuses années, et bien avant leur succès mondial, alors qu’il n’étaient encore qu’un nouvel eshop aux UK. Pour mon fils, LittleMonsieur bien sûr mais aussi Zara, bien que leurs propositions pour les petits garçons restent encore trop traditionnelles… Et lorsque l’on vivait à Paris, mon mari ramenait souvent des vêtements de ses voyages d’affaire à l’étranger, de Scandinavie en particulier, dont on aime l’ouverture d’esprit mode pour les garçons.

Quelles pièces fétiches de son dressing as-tu conservées ?
On a tout conserve de son dressing ! Maintenant je comprends mieux ma mère qui a dû se résoudre très récemment à se séparer de notre layette ! Je crois que parmi les pièces dont je ne me séparerai jamais il y en a trois avec de la fourrure : une paire de mocassins ramenée d’une réserve indienne au Québec (je tente en ce moment qu’il accepte de les mettre plus de 2 minutes…), une paire de chaussons de bébé gris souris (qu’il n’a jamais pu mettre, mal conçues !) et une paire de moufles blanches en peau de mouton retournée dénichées en Suède (qui s’est abîmée dans le cargo Paris-Sydney…).

Enfin, quels seront tes prochains achats mode et déco ?
Pour la chambre de mon fils : des affiches, dont quelques unes de chez I Ended Up Here, une super marque australienne pour enfants, et probablement une ou deux photos un peu conceptuelles, pour l’éveiller à l’art… Comme vous le voyez, rien d’étonnant à ce que cela fasse partie de l’ADN de LittleMonsieur !
Pour nous qui avons une déco assez épurée, les achats déco sont volontairement limités. D’autant qu’en Australie, l’offre est très faible et les eshops ne livrent pas jusqu’ici ou alors à des prix exorbitants. Donc le prochain achat sera seulement une surprise déco pour l’anniversaire de mon mari – c’est très courant chez nous de s’offrir des meubles, des lampes ou tout autre accessoire de décoration – mais je ne peux pas en dire plus l’instant, si ça n’est que cela se trouve sur Etsy et qu’on ne pourra pas l’installer dans cet appartement !

IMG_5179

Salon_3

Salon_2

Salon_5_Zoom

Salon

Salon_6_ZoomSalon

Terrasse

IMG_5246

ChambreMonsieurLittleChambreMonsieurLittle_5

ChambreMonsieurLittle_5ChambreMonsieurLittle_4_Janod

ChambreMonsieurLittle_3_DanishCrafts

ChambreMonsieurLittle_2_Lampions

Vous aimerez aussi...

1 Comment

Leave A Response