The Small Issue

Dans la small family je voudrais : Sara de Cam Cam Copenhagen

celine2 5 juillet 2019 Small families

Pour cette nouvelle rencontre, c’est Sara Giese Camre, fondatrice de la marque de décoration scandinave Cam Cam Copenhagen, qui nous ouvre les portes de sa maison et nous dévoile les dessous de son quotidien trépidant. Rencontre.

Pour commencer, peux-tu nous présenter ta famille ?

Je viens du Danemark et mon mari, Robert Warren Paulsen, est américain mais vit au Danemark depuis 1999. Nous sommes tous deux architectes et avons deux enfants en commun, Olivia, 8 ans et Elliot, 2 ans. Rob a deux enfants plus âgés de son précédent mariage, Amalie, 13 ans, et Markus, 19 ans. Les quatre enfants vivent avec nous dans notre maison de Copenhague.

Tu as créé votre propre marque de décoration, Cam Cam Copenhagen, en 2012. Peux-tu nous raconter comment cette aventure a commencé et comment elle a évolué?

J’ai fondé la société alors que je travaillais encore comme architecte. J’étais en congé maternité et je voulais décorer la chambre de ma future fille, mais je ne trouvais pas de meubles écologiques qui répondent à nos besoins et à notre style. Le choix de produits durables pour bébés était très limitée à l’époque et, en général, très inspiré par le style des années 70. Je voulais quelque chose de plus classique, de plus contemporain et scandinave. J’ai donc commencé à fabriquer mes propres produits, principalement des articles textiles comme des mousselines, des langes et des draps, fabriqués à partir de coton 100% biologique, sans savoir si je voulais le faire à temps plein et quitter ma carrière d’architecte. Mais la marque a décollé en 2014 et j’ai pris la décision de cesser de me consacrer à plein temps à Cam Cam Copenhagen. En 2015, mon mari a vendu son cabinet d’architecture et m’a rejoint. Aujourd’hui, nous avons 20 employés et nous avons externalisé toutes les activités d’entreposage et d’emballage. Nous proposons désormais plus d’une centaine de produits : meubles, lampes, papier peint et sacs à langer…

Quelle influence ont tes enfants sur ton travail ?

Tout a commencé avec notre fille et la nécessité de créer un environnement sûr autour d’elle. Depuis, à chaque fois que je découvre un nouveau besoin ou un nouvel intérêt chez l’un de mes enfants, je cherche s’il existe un produit de qualité sur le marché pour répondre à ce besoin. Le cas échéant, je le conçois moi-même. Prenons par exemple le lit de poupée… C’est un produit avec lequel toutes les petites filles et certains garçons jouent à un moment de leur vie et pourtant, je n’ai pas réussi à dénicher le modèle parfait. Je ne trouvais que de jolis lits vintage, qui se sont effondrés après quelques utilisations. Idem pour notre table à langer qui a été conçue lors de ma deuxième grossesse… Je voulais un meuble à la fois décoratif et durable, pas quelque chose que l’on cache puis que l’on jette lorsque l’on n’en a plus besoin. Nous avons donc imaginé une table à langer qui se transforme en armoire une fois les enfants propres. Cela reflète notre manière d’intégrer le développement durable dans notre philosophie d’entreprise, non seulement à travers des matériaux organiques et une conception durable, mais également en créant des produits destinés à durer toute une vie grâce à leur polyvalence, leur design intemporel et durable.

Comment se déroule une journée chez toi ?

Je me rends au travail vers 8 heures, puis je vais chercher les enfants à 15h30. Je passe du temps avec eux jusqu’à ce qu’ils se couchent vers 20 heures, puis je passe un moment en tête-à-tête avec mon mari. Mais il y a beaucoup de journées atypiques, comme le savent tous les parents. Les rendez-vous chez le dentiste ou le médecin, les réunions à l’école, les cours de gymnastique, de natation ou d’art… Je suis très reconnaissante de cette liberté et de cette souplesse que nous a offert la création de notre entreprise, alors qu’auparavant nous travaillions 50 à 60 heures par semaine en tant qu’architectes.

Comment parviens-tu à concilier ta vie professionnelle et ton rôle de mère ?

Je suis maman à partir de 15h30 tous les jours, ce qui nous permet de passer du temps de qualité en famille. Nous avons une aide ménagère, la maison est propre et la lessive est faite tous les jours, quand nous rentrons à la maison. Cela nous donne le temps de nous concentrer pleinement les uns aux autres. Nous ne travaillons pas non plus le week-end. Mais, bien sûr, nous parlons beaucoup de notre entreprise à la table et le week-end. Parfois, nos enfants nous demandent de cesser de parler de notre travail, ce qui est probablement un rappel sain !

Peux-tu nous révéler quels seront tes prochains challenges pros ?

Nous avons des défis constants, car notre croissance est exponentielle. Il faut toujours concilier personnel, flux de trésorerie et stock. C’est parfois stressant, mais toujours très excitant. Nous essayons de planifier l’organisation de notre entreprise d’ici 1 à 3 ans, ce qui peut être difficile. Nous changeons également de bureau environ une fois par an, car nous continuons à nous développer. Nous espérons nous poser un peu d’ici les deux prochaines années.

Et sinon, pour parler un peu mode et déco…Comment définirais-tu le style de ton intérieur ?

Intemporel, scandinave et un peu romantique… Nous sommes architectes, nous ne pouvons donc pas nous empêcher de penser que chaque pièce doit être conçue pour durer le plus longtemps possible. Nous optons donc plutôt pour des lignes intemporelles et essayons de ne pas nous laisser influencer par des tendances éphémères. Avant d’acheter un meuble, je me questionne toujours : « Est-ce que cela aurait pu exister dans les années 30 ? Cela pourrait-il encore exister dans 50 ans ?


 Comment as-tu imaginé la chambre de tes enfants ?

Très épuré et scandinave je suppose, avec des planchers en bois, des murs blancs et quelques couleurs ici et là. La chambre de mon fils est bleue et blanche, avec notre papier peint, notre tour de lit et notre linge de lit Holiday. Il adore ce motif, aime l’explorer, y chercher de nouveaux personnages ou encore observer l’avion, la montgolfière et le monocycle. Ma fille a 8 ans maintenant, alors elle veut décider seule. Par exemple, elle ne voulait pas trop de rose dans sa nouvelle chambre quand nous avons déménagé il y a quelques mois, mais elle a une tonne de nos coussins étoiles. Elle a également notre grande garde-robe Harlequin et nous pouvons y installer la plupart de ses vêtements, car elle est très spacieuse.

Quels y sont tes objets préférés ?

Dans la chambre de mon fils, probablement son lit Harlequin, qui répond également à la principale fonction de sa chambre, c’est à dire dormir, puisque le reste du temps il préfère s’asseoir et jouer juste à côté de nous dans le salon. Ce lit est très pratique avec son panneau latéral amovible que nous retirons pour lire et que nous remettons lorsque c’est l’heure du coucher. En outre, il est suffisamment haut pour que mon fils ne puisse pas l’enjamber, ce qui est crucial car c’est un enfant très sportif ! Mon objet de prédilection dans la chambre de ma fille, à part sa très spacieuse et élégante armoire, est son bureau. C’est un bureau très sale et taché de peinture, qui lui permet d’explorer sa créativité, sans avoir à être vraiment propre.

Comment définirais-tu leurs styles vestimentaires ?

Ma fille a déjà un style très cool. Elle décide seule de ses tenues et ce, depuis l’âge de 4 ou 5 ans. Elle est très volontaire… Elle est classique, mais toujours avec un twist surprenant, comme l’association d’un short rayé bleu et blanc avec un collant couleur moutarde. Je pense qu’il est important d’enseigner aux enfants la notion d’esthétique, puis de les laisser jouer et trouver leur propre expression. C’est comme cela que l’on devient créatif. Mon fils n’a pas encore de style, il n’a que 2 ans, mais je l’habille souvent avec un pantalon confortable en gaze de coton biologique et une petite chemise à col rond ou un joli t-shirt. J’évite surtout les motifs, à moins qu’ils soient graphiques et simples, comme chez Rylee + Cru.

Tu es plutôt shopping en boutique ou online ?

Très souvent en ligne, car c’est ce qui s’intègre le mieux dans notre vie bien remplie. J’adorerais avoir le temps de flâner dans les petites boutiques, mais j’ai rarement ce luxe. Toutefois, je n’arrive pas à acheter mes vêtements en ligne, je dois les essayer. Résultat, je ne fais presque jamais d’achat pour moi-même, ce qui est un bon moyen de conserver un style de vie durable et d’éviter la culture de jetable.

Quelles sont tes marques et e-shops/boutiques favoris ?

Pour les magasins, Smallable, Lirumlarumleg, Limonade et Le Bon Marché à Paris. Côté marques, Christina Rohde pour leurs jolies robes et jupes en Liberty, FUB pour leurs tricots chauds et tous doux, Soft Gallery pour les vêtements quotidiens confortables et branchés, Caramel et Bonpoint si je pouvais me le permettre, et, enfin, Rylee + Cru pour mon petit fils .

Enfin, quels seront tes prochains achats mode et déco ?

Des sandales et des vêtements d’été pour les enfants ! J’aime beaucoup les modèles d’Easy Peasy pour mon fils et j’ai repéré une superbe combinaison en Liberty de Christina Rohde pour ma fille.

Leave A Response