The Small Issue

Dans la Small family je voudrais : Julie de Maximinus

Céline 15 avril 2015 Small families

Si comme nous vous êtes accros à Instagram, le joli feed épuré et tout en douceur de Julie n’a pas pu vous échapper. Ni le lancement de sa marque de chaussures en cuir seconde peau pour bébé, Maximinus, d’ailleurs. Et c’est avec la gentillesse, l’humour et la réserve qu’on lui imaginait qu’elle a accepté de répondre à sa première interview, en exclusivité pour The Small Issue.

Maximinus camel

Minuscamel, fabrication artisanale Française, cuir tannage végétal et lacets 100% coton, 48 €

Pour commencer, pourrais-tu nous présenter ta famille ?

Julie, mon conjoint Quentin, et notre fils Aurèle 17 mois, sans oublier notre chat Boulbi !

Tu viens tout juste de lancer ta collection de chaussons en cuir pour bébé, Maximinus… Félicitations ! Peux-tu nous raconter la genèse de ce projet ?
Notre fils a pris son temps en terme de mobilité, il a commencé à se déplacer en rampant vers 9 mois, à se mettre debout vers 11 mois et à marcher à 16 mois. Je me suis toujours préoccupée du confort de ses vêtements, afin que ceux-ci ne soient pas un obstacle supplémentaire dans ses déplacements. Naturellement, j’ai voulu qu’il en soit de même pour ses chaussures…
Jusqu’à 3 mois, Aurèle ne portait que des chaussettes ou des chaussons tricotés. Passé cet âge, j’ai voulu lui trouver avec une « vraie » paire de chaussures. Mais impossible de trouver mon bonheur dans le commerce. Comme je suis designer textile, j’ai décidé  de dessiner moi-même le modèle dont je rêvais… Pourtant, j’ai mis pas mal de temps à trouver le patron adéquat. Je cherchais une forme simple et sans fioritures, avec des lacets pour que cela tienne bien aux pieds.
Je suis allée récupérer des chutes dans une peausserie, et j’ai cousue une première paire pour Aurèle. J’ai eu beaucoup de demande de la part de mes amies et des retours positifs et très encourageants à la crèche, dans la rue ou encore sur Instagram. Le site vient d’être mis en ligne, c’est l’aboutissement de beaucoup de travail et le début d’une nouvelle aventure !

Quelle influence a ton fils sur ton travail ?
Cela fait presque 4 ans que je travaille à mon compte en tant que designer. Quand Aurèle est né, j’ai commencé à travailler de chez moi, car je l’ai gardé pendant ses 10 premiers mois. Ma vie professionnelle s’est alors retrouvée intimement liée à la vie de mon fils. Je travaillais quand il me le permettait pendant les siestes et les temps calmes. Aujourd’hui, il est à la crèche 4 jours par semaine, sauf le mercredi qui reste une journée très variable, plus ou moins productive selon son besoin d’attention ! J’ai appris à m’organiser en conséquence et je passe tout mes coups de fils quand il dort…

Comment se déroule une journée chez toi ?
On commence par un bon petit déjeuner en famille. C’est un moment essentiel pour moi… Ensuite, je dépose Aurèle à la crèche qui est en bas de notre appartement – oui, oui je sais j’ai énormément de chance ;). Puis, boulot boulot boulot, pause lunch et re- boulot. En fin de journée, je récupère notre fils, on fait une petite ballade, on rentre pour effectuer quelques taches ménagères/repas/bain, puis je le couche. Je profite alors du calme pour travailler, faire le bilan de la journée passée et organiser ma journée du lendemain.

Comment parviens-tu à concilier ta vie professionnelle et ton rôle de mère ?
Ça n’est pas facile tous les jours, surtout en travaillant à domicile. Il faut réussir à s’aménager des temps de travail et des temps en famille. Lorsque je travaille tout en profitant de ma famille, j’ai le sentiment de ne bien faire ni l’un ni l’autre. J’essaye donc de me re-centrer et de rester organisée au maximum… en théorie! Dans la pratique, ça reste parfois plus compliqué mais également source de créativité ! La preuve, Maximinus est né de ma vie de famille!

Peux-tu nous révéler quels seront tes prochains challenge pro ?
Trouver un bureau pour Maximinus, le partager avec de talentueux amis freelance. Créer une nouvelle collection et plein d’autre choses encore. Et pouvoir enfin accepter une demande de stage afin d’avoir un peu d’aide…

Comment définirais-tu le style de ton intérieur ?
Éclectique, tendance schizophrène. Nous habitons dans un petit appartement où nous avons emménagé lorsque nous n’étions encore que 2. Ça grimpe jusqu’au plafond, c’est un joyeux mélange de meubles fonctionnels IKÉA, de petits objets déco et d’objets chinés. Il représente parfaitement ma vie de maman, indépendante et créatrice : mon salon est encombré de pièces de cuir, de livres, de patrons, d’une machine à coudre et d’un ordinateur, mais on y trouve aussi des petites voitures et les vélos de mon compagnon!

Quels sont tes spots favoris pour dénicher des bonnes affaires en matière de déco ?
Les puces du canal à Lyon, il y a souvent de belles choses à négocier. Sinon Le bon coin bien sûr pour les petits trésors cachés et quelques souvenirs de voyage souvent peu encombrants – bien souvent mes objets préférés-.

Comment as-tu imaginé la chambre de ton fils ?
Assez différente de notre intérieur. Je voulais une chambre ludique, où il puisse s’éveiller, avec des couleurs et des graphismes stimulants. Le papier peint « polka dot » a d’ailleurs fasciné Aurèle pendant ses premiers mois! Nous n’avons presque rien acheté de neuf, on s’est fourni sur Le bon coin, aux puces et un peu de récup. L’idée n’était pas d’en faire une pièce pour nous mais vraiment son coin perso, et ça marche plutôt bien !

Quels y sont tes objets préférés ?
Les objets récupérés de nos enfances respectives et qu’il a adoptés à son tour. Des objets avec des souvenirs… L’oiseau de bois qui tient en équilibre, les figurines d’animaux de la ferme, certaines affiches… Il y a aussi ce petit disque d’argile avec l’empreinte de son pied.

Comment définirais-tu son style vestimentaire ?

Je privilégie vraiment le confort. Il porte principalement des leggings et des pulls. J’aime les vêtements avec des coupes les plus simples possibles et dans des matières naturelles. Les motifs sont assez rares, à part les rayures et les carreaux.

Quelles sont tes marques et eshops/boutiques favoris ?

Je n’ai pas réellement d’adresse favorite, je vais un peu partout selon mes envies… Monoprix, Zara, Poudre Organic, Smallable. J’aime beaucoup la sélection de Motherlygrey

Quelles sont tes marques et eshops/boutiques favoris ?
J’aime les objets uniques, simples et fonctionnels des objets de créateurs, de galeries et de brocante, donc je n’ai pas réellement d’adresses favorites, je vais un peu partout selon mes envies…

Quelles pièces fétiches de son dressing as-tu conservées ?
Je crois que j’ai à peu près tout conservé… Pour le prochain ! Mais si je devais vraiment faire le tri, alors je garderai son premier pyjama-body et évidemment ses premières chaussures que j’ai moi même conçu et qui ont la forme de son pied.

Enfin, quels seront tes prochains achats mode et déco ?
Je suis continuellement à la recherche de basiques parfaits. Les choses les plus simples sont les plus difficiles à trouver. En déco notre appartement arrive à saturation d’objets, j’aimerais trouver un joli tapis à prix doux qui soit compatible avec un bébé et un chat… Bref je suis un peu difficile !

 

TSI_maximinus_3

TSI_maximinus_2

TSI_maximinus_4

TSI_maximinus_11

TSI_maximinus_10

TSI_maximinus_5

TSI_maximinus_9

TSI_maximinus_7

TSI_maximinus_6

TSI_maximinus_8

 

Vous aimerez aussi...

6 Comments

  1. Anne 29 avril 2015 at 9 h 28 min

    Bravo Julie, super projet bonne chance
    gros bisous à tout les 3 Anne

  2. Anne 29 avril 2015 at 9 h 26 min

    Bravo Julie super programme , envoi nous bien la new letter gros bisous à ton petit et à Quentin bonne chance Anne et Georges

  3. Maika 19 avril 2015 at 19 h 42 min

    Très chouette interview et très bel intérieur ! J’aime beaucoup les cadres photos, le bureau. La chambre d’Aurele est très inspirante et apaisante !

  4. Bonneau 15 avril 2015 at 20 h 29 min

    Superbe interview. Je suis ravie d’avoir pu en savoir un peu plus sur cette nouvelle aventure , son histoire , sa créatrice !!

    • Céline 15 avril 2015 at 20 h 33 min

      Merci on est ravies aussi que Julie se soit confiée à nous !!!

Leave A Response