The Small Issue

Dans la small family je voudrais : Héléna et Emily de Bla Bla Monkey

26 mai 2015 Small families, Small life

Héléna et Emily ne ressemblent à personne, à part – peut-être – à elles-mêmes. Et c’est bien ça qui nous a séduit lorsque nous les avons rencontrées pour la première fois, lors de la dernière édition de Playtime en janvier. Ça, et un naturel désarmant, un humour ravageur et des collections à tomber. Car si nous vous parlons d’elles aujourd’hui, c’est qu’elles sont les fondatrices de Bla Bla Monkey, une marque de prêt-à-porter comfly et éco-friendly, mais toujours funky. Interviews croisées à forte teneur en second degré et auto-dérision. Welcome dans l’univers garanti sans chichis et ni langue de bois d’Héléna et Emily, attention ça décoiffe !

Pour commencer, pourriez-vous nous présenter vos familles respectives ?
Héléna : Nous sommes 4 : mon bad boy, Benjy, notre fils Bäo, 9 ans, et notre fille Enjà, 6 ans !
Emily : Nous sommes également 4 depuis peu : mon homme Harold, mon p’tit zulu Mani, 3 ans, et ma ninja, Gina, 3 mois.

Vous avez lancé avec succès votre propre collection de prêt-à-porter pour les kids, Bla Bla Monkey, « une comète dans l’univers de la mode pour une planète plus fun et plus green ». Comment tout cela a commencé ?
On s’est rencontrées il y a une quinzaine d’années. Après des expériences diverses chacune de notre côté, on s’est rejoint sur ce projet. On voulait proposer autre chose que ce que l’on trouvait dans le commerce, à savoir des modèles trop stéréotypés ou trop genrés. Bäo avait une attirance pour le rose, et tout ce qu’Hélèna trouvait c’était des modèles rose à paillettes, il y a peu d’entre-deux. On a toujours pensé que le vêtement est une manière d’affirmer son identité et ses goûts, alors on s’est lancées pour permettre à tous les petits et plus grands, les nôtres en premier, de s’éclater et de proclamer qui ils sont.

Quelle influence ont vos enfants sur votre travail ?
Nos enfants ont une grande influence sur notre travail. Pour nous c’est important que les collections leur plaisent, même si ce n’est pas une fin en soi. Nous n’avons pas toujours les mêmes goûts qu’eux et notre premier mot d’ordre est le plaisir ! Nous travaillons à l’envie avant tout. Le plaisir de créer et de dessiner. Leur plus grande influence est sûrement dans le domaine de la gestion et de la compta, sans aucun doute.

Comment se déroule une journée dans l’univers Bla Bla Monkey ?
Nous travaillons toutes les deux de chez nous, Emily à Paris dans le 18ème, et Héléna en Bretagne entre Dinan et Saint-Malo. On jongle entre notre vie de maman, de femme et de créatrice. Elle se déroule à peu près de façon identique, mais dans des environnements différents…
Au lever des petits à 9h, on coiffe la casquette de maman et, de 9h à 17h, on travaille chacune sur notre mission. Puis, de 17h à 20h30 environ, on passe du temps avec les monkeys, on essaye de débrancher et de profiter. Bien sûr, après les avoir couchés, on va boire un verre avec nos copines, puis on se rend à notre séance de yoga nidra . À notre retour, vers 23h, on passe du temps avec nos maris respectifs – ou pas, on échange parfois, on partage beaucoup –, puis on se fait une petite manucure en tricotant des slips en alpaga. Rester toujours fraîches, dispos, agréables à écouter et à regarder est notre essentiel. Tout ça finger in the nose bien sûr ! On est des femmes modernes.

Comment parvenez-vous à concilier vie professionnelle et rôle de mère ?
Comme vous avez pu le lire plus haut, aucun souci pour nous… La bière sans alcool nous aide beaucoup ceci dit.

Peux-tu nous révéler quels seront tes prochains challenge pro ?
Notre prochain challenge est de développer Bla Bla Monkey, de proposer des collections de plus en plus belles. Gros challenge car on est quand même la crème de la crème dans l’univers de la mode enfant, et, quand on est au top, ça n’est pas une mince affaire de se surpasser. Mais on est des winneuses. Même pas peur.

Le portrait de famille d'Héléna

Le portrait de famille d’Héléna

Le salon d'Héléna

Le salon d’Héléna

Le salon d’Héléna

La cuisine d'Héléna

La cuisine d’Héléna

Le couloir d'Héléna

Le couloir d’Héléna

Un autel chez Héléna

Un autel chez Héléna

La chambre d'Enja

La chambre d’Enjà

La chambre de Bao

La chambre de Bäo

Et sinon, pour parler un peu mode et déco…
Comment définirais-tu le style de ton intérieur ?
Héléna
: Ma maison est un bric-à-brac de souvenirs, de dessins d’enfants, de meubles chinés parsemés de plantes vertes… C’est un mélange qui évolue peu à peu. Avec les enfants qui grandissent, on peut de nouveau avoir des bibelots à leur hauteur. On est installés dans cette maison depuis trois ans, mais on a encore pas mal de travaux à faire. À suivre…

Emily : J’ai choisi de vivre dans Paris intramuros, un petit chez soi dans une grande ville, où tout déborde, mêlant mobilier des années 30 à aujourd’hui, d’ici et d’ailleurs, souvenirs sous verre, jouets, bouquins, babioles et fringues en  pagaille (on a hyper rangé évidemment pour TSI – NDLR : ça nous touche beaucoup merci;) ). Un intérieur aux murs blancs, mais à la déco ultra-colorée. Vivement les 200 mètres carrés, qu’on en reparle….

Quels sont tes spots favoris pour dénicher des bonnes affaires en matière de déco ?
Héléna :
Je suis une adepte d’Emmaus, des vide-greniers et du bricolage : tradition familiale oblige !

Emily : J’aime aller en Bretagne de brocante en antiquaire avec ma mère, une inconditionnelle amoureuse du mobilier qui a du vécu, sinon je me balade souvent du côté du canal Saint-Martin, chez Antoine et Lili entre autres, pour la petite déco, parfois un peu kitsch. Sur le web, la marque AM.PM. propose de jolies pièces en bois et métal, un petit look à l’ancienne mais avec une touche de modernité et, pour finir, le top, l’atelier de Céline Delahaie (Plymouth mobilier) basé dans le 35, où l’on peut se faire fabriquer nos meubles sur mesure, un petit luxe à des prix abordables.

Comment as-tu imaginé la chambre de tes enfants ?
Héléna
: La chambre de mon fils, Bäo, est peinte en bleu californien, une nuance que l’on adore avec Emily, d’ailleurs c’est la couleur de sa salle de bains. Il a un lit mezzanine sous lequel il peut ranger tous ses jeux et vêtements, du coup il a plus d’espace pour jouer, construire et déconstruire, préparer des spectacles avec ses amis ou danser. Côté déco, à part ses jeux, il y a un tableau que je lui ai offert pour ses 9 ans, un tigre psyché, et un macramé.
La chambre de ma fille Enjà, va prochainement être couverte de tapisseries aux tons pastel. Elle a également un lit mezzanine avec des rangements en dessous, et une cabane. Enjà joue peu avec ses jeux, elle préfère se déguiser, danser, écouter des histoires et mettre le bazar avec ses copines. Tous les deux ont des objets souvenirs qui ne parlent qu’à nous.

Emily : Je l’imaginais grande, mais à vrai dire, elle est toute petite, surtout à partager à deux. En bref, un endroit avec tout un tas de jeux à dispo sous la main, rangés dans un vieux berceau en bois, un coloriage géant sur le mur et des tonnes de peluches. Mani a 4 doudou attitrés, c’est pas rien ! Son imposante moto et son avion au style retro, une mini bibliothèque à sa hauteur, son nuage musical qui le berce depuis sa naissance, suspendu au dessus de son lit, des stickers de plus en plus nombreux collés un peu partout, et toutes les cartes postales envoyées par sa grande nany scotchés au mur. C’est son endroit, son univers, exit la chambre à la deco parfaite comme dans les magazines !

Quels y sont tes objets préférés ?
Héléna
: Dans la chambre de Bäo, une peinture que je lui avait faite quand j’étais enceinte de lui, ses petits trésors, son doudou singe, ses dessins sur sa porte ardoise. Dans la chambre d’Enjà, tous ses doudous, dont les miens, sur son lit et son mini fauteuil en osier pour poupée.

Emily : Les cadeaux des copains, du fait-main en général et les photos, des souvenirs des beaux moments passés ensemble…

Comment définirais-tu son style vestimentaire ?
Héléna :
Par la force des choses très Bla Bla Monkey en fait. Bäo a eu une période très rose, robes, collants, on avait trouvé un entre-deux avec à la place des robes, des tee-shirt longs et amples, à la place des collants, des slims, et beaucoup de colliers à la Mike Jagger. Puis, ça a évolué avec des chemises colorées, toujours des slims et des nœuds papillons. Maintenant, j’ai l’impression qu’il traverse une phase street wear très colorée. Ma fille associe sans complexes jupes girly et baskets à ailes. Elle a un côté « garçon manqué aux ongles colorés ».

Emily : Depuis tout petit, Mani choisit ce qu’il veut mettre et j’avoue que je ne m’y suis jamais opposée. Seulement, dans le speed du matin, c’est parfois un peu la guerre ! Le côté positif c’est qu’il s’habille tout seul depuis longtemps. En ce moment, c’est le look un peu skateur : casquette, vans, jean un peu loose, sac à dos et sweat Bla Bla qui va bien. Il a quand même un petit faible pour les baskets, un futur fétichiste de la chaussure je pense. Gina, c’est no style, je lui mets ce que j’ai sous la main !!

Tu es plutôt shopping en boutique ou online ?
Nos enfants choisissent dans la malle Bla Bla Monkey, sinon, c’est beaucoup Emmaus pour Héléna et shops en tout genre dans Paris pour Emily.

Quelles pièces fétiches de son dressing as-tu conservées ?
Héléna :
 J’ai un problème à me séparer des choses en général, donc j’ai beaucoup gardé : chaussures, premier pyjama, pulls fait maison, leur tenues préférées, mais ils en ont eues beaucoup…

Emily : Tout pour le moment… J’adore les vêtements d’enfants, si petits, so cute ! Mais au final, ce que je garderai, c’est la garde robe Bla Bla !!!

Enfin, quels seront tes prochains achats mode et déco ?
Héléna : 
Une limousine pour décorer mon garage et faire des sorties qui se la racontent de temps en temps et plein de tapis kilim pour marcher pieds nus en hiver. Et question mode, des robes à 5000 balles pour aller en sortie, celles citées plus haut.

Emily : Beaucoup moins hippie bling-bling qu’Héléna 😉 … = une nouvelle paire de superstar classique, blanche avec des bandes noires et un lit cabane pour mon p’tit boy.

Le portrait de famille d'Emily

Le portrait de famille d’Emily

La salle à manger d'Emily

La salle à manger d’Emily

Le salon d'Emily

Le salon d’Emily

Le salon d'Emily

Le salon d’Emily

Détail du salon d'Emily

Détail du salon d’Emily

Le bureau d'Emily

Le bureau d’Emily

Le couffin de Gina

Les peluches de Man

Les peluches de ManI

Vous aimerez aussi...

1 Comment

  1. Alys (Minuscule Infini) 26 mai 2015 at 9 h 23 min

    Très chouette interview. Merci beaucoup !

Leave A Response